TENDRESSE

 

Première Page 

 

-     Dis, t’es vieux, toi ?

-     ...

-     Tu m’as entendu ? Je t’ai demandé si t’étais vieux !

-     Pourquoi me demandes-tu ça ?

-     Pour savoir.

-     Et qu’est-ce que tu crois ?

-     Moi je crois que t’es vieux.

-     Et comment le sais-tu ?

-     Quand tu marches, tu vas pas vite.

-     Tu as quel âge, toi ?

-     Quatre ans et demi !

-     Quatre ans...

-     Et demi ! Quatre ans et demi que j’ai !

-     Tu es déjà grande !

-     Non je suis seulement chez les moyens !

-     ...

-     Et toi !

-     Quoi moi ?

-     T’as quel âge ?

-     Oh ! Beaucoup !

-     Vingt quatorze cinquante ?

-     Plus que ça, malheureusement.

-     Plus ! Mais pourquoi tu dis malheureusement ?

-     Parce que tu sais quand on est très vieux...

-     Mais je te trouve encore beau, moi !

-     Ah bon !

-     Ben oui ! T’as des cheveux qui sont beaux et tes yeux ils rigolent toujours.

-     Je n’en ai plus beaucoup de cheveux.

-     Oui mais ils ont une belle couleur, quand je serai vieille j’en veux des pareils.

-     Et alors mes yeux ils rigolent toujours ?

-     Oui ! Déjà hier je te regardais et je trouve que tes yeux ils rigolent.

-     Et les tiens... ils pétillent !

-     C’est une couleur ça ?

-     Non ! Mais ça veut dire que tu es une charmante petite demoiselle !

-     Ça pétille comme... le coca ?

-     Peut-être même plus.

-     Attention ! moi j’aime pas quand ça pétille trop fort, hein !

-     Rassure toi tes yeux pétillent juste ce qu’il faut !

-     T’as une maman, toi ?

-     J’avais...

-     Elle est où ? Elle est là ?

-     Ben non, tu sais, elle était encore plus âgée que moi, alors...

-     Elle est morte ?

-     Ben oui...

-     T’es triste ?

-     Ben encore un peu oui.

-     Moi, quand je serai morte...

-     Oh ! mais tu as le temps tu sais ! Tu vas à l’école ?

-     Mais non ! Tu sais bien que c’est les vacances !

-     Ah oui ! C’est vrai ! Excuse-moi !

-     T’étais aussi à l’école, toi ?

-     Oui ! Comme tout le monde.

-     Qu’est-ce que tu faisais quand t’étais grand ?

-     Oh ! un métier extraordinaire !

-     Moi quand je serai grande je serai maîtresse d’école !

-     C’est un très beau métier tu sais !

-     Et toi t’étais quoi alors ?

-     Je coupais les ongles aux lions et aux tigres pour qu’ils ne griffent pas les enfants !

-     Aux panthères aussi ?

-     Bien sûr !

-     Tes yeux rigolent encore plus que d’habitude ! Tu me racontes des bêtises !

-     C’est vrai !

-     Allez ! Dis-moi la vérité !

-     J’étais carrossier !

-     Tu faisais des carrosses pour les reines et les princesses ?

-     Malheureusement non, je réparais les voitures qui avaient des bosses dans la carrosserie.

-     Ah ! Comme la voiture de mon tonton.

-     C’est possible.

-     C’est bien mais je préférais l’autre métier. Ça devait être dangereux d’attraper les lions ?

-     Oh oui ! Très dangereux !

-     Et les tigres ?

-     Oh oui ! Aussi !

-     Desquels t’avais le plus peur ?

-     Les tigres !

-     ...

-     Mariiiiie !

-   ... 

-     Viens ! On va mangeeeeer !

-     Va vite ! Je crois que ta maman t’appelle !

-     Je reviens après !

 

 

Lire la suite :  SUITE

 

 

 

 

 

RETOUR HAUT DE PAGE   

 

 

 

 

          ACCUEIL