Dans la vallée...

 

Lire le texte Précédent

 

Mais !

C’est la Joséphine !

 

C’était dans la vallée

c’est une belle vallée

c’était une belle époque

presque

   premier prix d’excellence

   didierjean daniel

   premier prix de composition française

   villemin jean-luc...

   deuxième prix de mathématiques

   henry bertrand...

   deuxième prix de récitation

   tringler étienne

   prix de bonne conduite

   marchand françois...

   prix de bonne camaraderie

   osswald robert

   prix de dessin

   girardin alain...

   prix de religion...

dans un silence quasi religieux

le directeur de l’école des garçons

procède à la remise des prix

la veille des grandes vacances

c’est plein de fierté

que les élèves appelés

se dirigent vers une grande table

derrière laquelle se tiennent debout

les enseignants

pour recevoir un, deux, trois livres

qui sont disposés en piles sur celle-ci

devant un parterre

composé de l’ensemble des élèves

et de leur famille

ainsi que de quelques personnalités

curé, vicaire et maire

c’était une belle époque

presque

les familles des lauréats

sont également fières de leurs enfants

à des degrés différents cependant

selon que le prix obtenu

est d’excellence

de composition française

ou de mathématiques

ceux-ci se délectant alors

des regards admiratifs des autres parents

ou moins nobles

comme de dessin de camaraderie

ou de religion

ces derniers baissant alors un peu le nez

à cause des sourires condescendants

des premiers

certains enseignants

multipliaient les prix

afin de récompenser un maximum d’enfants

mais également afin d’éviter

qu’un enfant « important »

c’est-à-dire de notables du village

ne repartît le soir sans un prix

rassurez-vous

il n’a cependant jamais été nécessaire de créer

un prix de tailleur de crayon

ou de suceur de buvard

après les garçons

c’est au tour des filles d’être récompensées

mais la cérémonie tire en longueur

le silence se fait moins lourd

et certaines familles

n’ayant que des enfants « mâles »

se permettent déjà de quitter la salle

dans un bruit de chaises déplacées

estimant certainement

mais ce n’était pas rare à cette époque

presque une belle époque

que les récompenses des filles

sont bien moins importantes

que celles des garçons

six années de suite

j’ai eu droit à ce rituel immuable

(ma sœur aînée trois de plus

puisqu’elle n’est pas allée au collège)

c’était dans la vallée

c’est une belle vallée

c’était une belle époque

presque

 

         SUITE

Retour HAUT de page

Retour page ACCUEIL