Dans la vallée...

 

La fausse acanthe

 

Voilà

un second épisode

de nostalgie...

 

C’était dans la vallée

c’est une belle vallée

c’était une belle époque

presque

un dimanche sur deux

parfois plus souvent

nous mangions du lapin

nous avions

les meilleurs lapins

de toute la vallée

voire d’alsace

ne parlons même pas

de la France de l’intérieur

encore plus simplement

de l'intérieur 

comme on dit encore

chez nous

pour tout ce qui n’est pas

territoire alsacien

forcément c’était nous

qui avions les meilleurs

d’abord

parce que c’étaient les nôtres

bien évidemment

ensuite parce que c’était moi

qui m’en occupais

avec quelques-unes de mes sœurs

bien entendu

et surtout parce que jamais jamais

nous n’avons mangé...

un lapin provenant d’un voisin

alors qu’il nous arrivait

de donner ou de vendre

de nos lapins

à des voisins ou connaissances

voilà bien une preuve irréfutable

c’étaient donc bien nos lapins

les meilleurs

c’était dans la vallée

c’est une belle vallée

c’était une belle époque

presque

et s’ils étaient si bons

c’est qu’ils avaient

une nourriture variée

faite de foin, de pain dur,

d’épluchures diverses,

de bouchons de son

qu’il m’arrivait fréquemment

de ronger comme eux

et de mâchouiller ensuite

au grand dégoût

des filles de la famille,

d’herbe légèrement fanée

surtout jamais fraîche

et de grains de cumin

pour prévenir les coliques

j’allais oublier

quelques ongles ou morceaux de peau

du bout de nos doigts

lorsque ça leur faisait plaisir

nous les soignions bien nos lapins

nous avions les meilleurs lapins

de toute la vallée

c’est une belle vallée

c’était une belle époque

presque

 

 

          Lire la suite :  SUITE

 

 

RETOUR HAUT DE PAGE  

  

 

 

          ACCUEIL