Bonjour papa !

 

 

Bénaville, le 6 mai

 

Cher papa,

 

Je viens de sortir de la maternité avec Clothide et suis rentrée à la maison où son grand frère l’attendait avec impatience.

Dès que je le pourrai, je passerai te présenter ta nouvelle petite-fille.

 

Nous t’embrassons très fort tous les trois .

Linda

 

Pour la troisième fois déjà Pierre-Henri relisait la lettre qu’il venait de recevoir, au courrier, le matin même, et son étonnement n’avait pas diminué. Il avait beau tourner et retourner la lettre ainsi que l’enveloppe qui l’avait contenue dans tous les sens il ne comprenait pas.

Ce qu’il ne comprenait pas c’est comment une lettre qui ne lui était pas destinée pouvait être entre ses doigts.

Ses nom, prénom ainsi que son adresse se trouvaient bien sur l’enveloppe mais la lettre...

Qui était cette Linda qui l’appelait papa ?

Il avait deux enfants, deux garçons, mariés tous les deux et chacun avait une petite fille mais aucune de ses belles-filles ne s’appelait Linda et aucune des deux ne venait d’accoucher.

Alors ?

S’il avait été scénariste pour série télévisé il se serait inventé une aventure, une trentaine d’années plus tôt, avec une jeune fille qu’il aurait ensuite délaissée ou abandonnée après l’avoir mise enceinte mais ce n’était pas le cas.

C’est une plaisanterie finit-il par conclure en glissant la lettre qu’il venait de replier très lentement dans l’enveloppe et, après avoir vérifié une dernière fois qu’aucune indication lui permettant de trouver l’expéditeur n’y figurait, il alla mettre la lettre dans le tiroir de son bureau.

Toute la journée son esprit fut tourmenté. Même son repas de midi qu’il avait pourtant l’habitude de régler en un petit quart d’heure dura plus d’une demi-heure. L’après-midi, il fut incapable de se concentré sur une activité car à chaque instant lui revenait à l’esprit cette question : « Qui pouvait bien lui faire une telle plaisanterie ? »

 

  Lire la suite  SUITE  

 

 

 

RETOUR HAUT DE PAGE  

  

 

 

          ACCUEIL