plutôt... bleu

 

Ce qu’on peut faire de pire,

c’est décevoir...

 

Quelle similitude

entre l’équipe de France

de foot

et l’équipe de France

de ministres

ces vedettes

habillées de bleu

pour l’équipe sportive

associées au bleu

pour l’équipe politique

sensés nous faire rêver

ne nous font que pleurer

bien trop payés

pour si peu de résultats

logés dans des hôtels

à presque un smic la nuit

c’est avec dédain

qu’ils entendent nos critiques

à leur tête

deux personnages

pleins de promesses

qui voulaient piétiner...

les vieilles habitudes

ont annoncé des exploits

et choisi des équipiers

qui font débat

aux comportements

parfois méprisables

limite punissables

et une femme

un peu trop belle

pensent que le monde entier

les admire

ou les envie

sans voir les clins d’œil amusés

ou les crocs-en-jambes

des responsables étrangers

paradent devant les caméras

mais

n’acceptent aucune critique

ridiculisent leurs détracteurs

vomissent sur les journalistes

et ne tiennent l’équilibre

malgré leur tête enflée

que grâce à leurs chevilles gonflées

voilà la première

de ces deux équipes

avec un genou à terre

bientôt les deux

j’ai envie d’applaudir...

des deux mains

tellement

les voilà ridicules

peut-être dans moins de deux ans

verra-t-on

la deuxième équipe

et son sélectionneur

mordre la poussière

@+++

  

Lire le texte SUIVANT

Lire le texte PRECEDENT

Retour HAUT de page

Retour page ACCUEIL