plutôt gueule de bois

 

Après cinq mois

de psychodrame...

 

n’en déplaise aux journalistes

toujours prêts à s’offusquer

lorsqu’on met en doute

leur sérieux

mais ils se sont fait avoir

berner

rouler dans la farine

pendant cinq mois

cinq longs mois

que l’élysée les a baladés

occupés

manipulés

et à part quelques-uns

les sans grades

marginalisés

par le bataillon des « élites »

de l’info

ils n’ont rien vu

ou rien voulu voir

ça les arrangeait bien

cette annonce précoce de remaniement

ça les a fait saliver

noircir du papier

occuper des heures d’antenne

présumer

supputer

imaginer

parier

pronostiquer

conseiller

analyser

conjuguer

annoncer

éditorialiser

débattre

jouir

et pourtant

tout était déjà réglé

ils doivent avoir...

une sacrée gueule de bois

les « princes » de l’info

pendant qu’ils regardaient

les photos de

borlo mam lagarde et baroin

que l’élysée balançait sous leur nez

pendant cinq mois

fillon se dégourdissait les jambes

on leur a même envoyé

des éminences grises ou noires

les embrouiller

leur faire croire

que même le président

n’avait encore rien décidé

notre bien aimé président

est certainement

le moins cultivé

des présidents de la cinquième

république

mais le meilleur

en machiavélisme politique

dommage pour les français

que ce soient les journalistes

les moins perspicaces

qui monopolisent autant l’information

 

@++++

 

Lire le texte PRECEDENT

Retour HAUT de page

Retour page ACCUEIL