plutôt voyage... (fin)

 

marseille st-charles

les trois quarts des voyageurs

quittent enfin le wagon

ils ont le sourire

leur calvaire est fini

les deux gueulards

je dis les deux

car le premier avait repris ses cris

pour donner la réplique à son conscrit

partent aussi ouf

il reste maintenant

un peu plus de deux heures de trajet

tu réagis plus

t’es dans les vaps

tu ne réagis même plus

quand le train fait un arrêt

tout de suite après

à marseille blanca... quelque chose

j’étais pas assez en forme

pour avoir bien mémoriser le nom

que je ne voyais d’ailleurs pas en entier

un arrêt non prévu

et non annoncé comme toujours

entre marseille et saint-raphaël

une ligne sinueuse

qui vous balance les wagons

et ce qu’il y a dedans

de droite et de gauche

sans aucun ménagement

votre tête passe allègrement

d’un côté à l’autre de l’appui-tête

au rythme des balancerments

plus qu’irréguliers

les deux arrêts

à toulon et aux arcs-draguignan

ne vous permettent pas de reprendre

tout à fait vos esprits

le haut-parleur annonçant la gare

de saint-raphaël valescure

met fin au supplice

tu récupères tes valises

d’un pas mal assuré

tu te diriges vers la porte

tu descends du wagon

le hall de la gare est à

100, 200, 300, 400 mètres...

tu ne sais pas bien

mais c’est très long

et tu franchis ces 100, 200, 300, 400 mètres

le cerveau encore fragilisé

par les secousses infligées durant...

plus de deux heures

tu traverses le hall de la gare

et là...

tu oublies tout !

que t’as sommeil

que t’as faim

que t’as soif

que t’as mal au dos et aux jambes

que t’as envie d’aller aux toilettes

tout !

tu oublies tout !

t’es enfin arrivé !

 

 

Lire le texte SUIVANT

Lire le texte PRECEDENT

Retour HAUT de page

Retour page ACCUEIL